Presse :  Article paru le 15 novembre 2009 Menu des articles de presse
Laurent Repele : nostalgie
 

 

    Il en est dingue de sa petite Trabant, Laurent, tatoueur installé à Givonne.

    La sienne, c'est une « P 601 S ». « S » pour Sport. Rigolez pas car le petit bolide est-allemand est censé vous propulser jusqu'à 110 km/h. Laurent tient à nuancer : « C'est ce qui est marqué sur le prospectus, mais moi, j'ai jamais vu l'aiguille du compteur atteindre le 100, même pas le 90 je crois. Ça roule à 80 et, vu les vibrations, c'est déjà pas mal, croyez-moi… ».

    C'est même un exploit lorsque l'on s'intéresse à ce qu'il y a sous le capot, c'est-à-dire pas grand-chose.

   
    Ne cherchez pas d'arbre à came, de soupapes, de distribution, de pompe à essence, à eau ou à huile, de radiateur ou de ventilateur… Il n'y a rien de tout ça.
La Trabant est célèbre pour son moteur deux temps (oui, oui, comme les mobylettes) et, par voie de conséquence, son bruit de tondeuse à gazon. Mais arrêtons là nos moqueries car nous allons énerver Laurent, qui, lui l'adore, sa Trabant, millésime 1964.
Sensation bizarre
    « Je suis tombé amoureux de ces voitures lorsque j'ai fait mon service militaire à Berlin, en 91. Je m'étais juré d'en avoir une un jour ».
    Ce jour est enfin arrivé, mais il lui aura fallu attendre l'an 2000 : « Je l'ai trouvée grâce au club « Euro Trabi ». Le plus difficile, c'est d'en trouver une en règle avec des papiers français, car s'il faut la repasser aux mines, ça devient assez compliqué. Je l'ai payée à l'époque 600 € et je l'ai ramenée de la Somme, au volant ».

    Belle affaire quand on sait qu'aujourd'hui les Trabant en très bon état peut atteindre 3.000, voire 4.000 €.
En parler c'est bien, mais monter dedans, c'est mieux. Si vous dépassez le mètre quatre-vingt, vous êtes déjà mal barré. Une fois vos genoux coincés contre la boîte à gants, il n'y a plus qu'à attendre que ça avance. Laurent tire sur le starter, met deux trois coups d'accélérateur qui se veulent rageurs, et nous voilà propulser en avant avec toute la violence que nous réservent les… 23 chevaux DIN, que développe le minuscule deux cylindres de 600 cm3 refroidi par air.

    Première, deuxième, troisième… Tout cela sur une centaine de mètres, et nous voilà déjà en quatrième. Une drôle de quatrième à vrai dire, puisqu'il s'agit d'un overdrive. Si vous relâchez l'accélérateur, vous vous retrouvez comme au point mort, sans le moindre frein moteur. Assez bizarre comme sensation.

    « Le plus folklo, c'est lorsque l'on part en balade avec ma compagne et mes deux enfants. Dans les côtes, c'est un peu galère, mais elle ne nous a jamais fait faux bond. À part une fois, le démarreur. Je l'ai changé et depuis presque dix ans maintenant, elle nous promène partout ». Prochaine étape pour Laurent : dénicher une Trabant P50, fabriquée entre 1957 et 1962. Le modèle précédent, en fait.




http://givonne08.free.fr
Site Officiel de Givonne
LAMBERT & Co 2006-2012

Toute reproduction interdite


   

      







  • Envoyez ce site à un ami
  • Nous contacter

  • METEO de GIVONNE
    Aujourd'hui :

    Prévision météo de Givonne, cliquez ici ...



    Visites

    Site optimisé pour :